Le Brésil élimine le “Boleto Bancário No Registrado”

Le Brésil élimine le “Boleto Bancário No Registrado”

28/11/2016

Le “Boleto Bancário No Registrado” cessera d'être utilisé au Brésil à partir de 2017. Ce document fiscal, utilisé pour gérer le paiement d'une grande quantité de Notes Fiscales Électroniques, sera remplacé par le dénommé “Boleto Bancário” qui inclut des informations additionnelles sur le débiteur de la facture.




Les entreprises brésiliennes pourront désormais utiliser un seul type de "boleto bancário" à partir de 2017. Il s'agit du “Boleto bancário Registrado”, qui vient remplacer l'ancien document “no registrado”, très utilisé par les entreprises brésiliennes pour la transmission de recouvrement de leurs factures et avis de prélèvement.

L'utilisation du "boleto bancário" est très commune dans ce pays, et se fait grâce à un document permettant de réaliser des virements en ligne et d'annuler toute créance liée à une note fiscale avec le paiement auprès d'une entité bancaire, d'un distributeur automatique, d'une administration de jeux de loterie, d'un supermarché ou encore d'une banque à distance.

À la différence du document "no registrado", le " Boleto Registrado” comporte des informations sur le débiteur et sur les conditions de paiement, rendant possible à l'entité bancaire de prendre les mesures nécessaires au recouvrement de la créance à la date d'échéance.

Les boletos registrados apportent une sécurité pour le créancier, grâce à de meilleures garanties de recouvrement pour l'émetteur de la facture. Néanmoins, l'envoi du document, le suivi et la réclamation se font de manière manuelle, ce qui demande aux sociétés d'allouer du temps pour ces tâches. De plus, la procédure implique une hausse des coûts de traitement des documents, bien supérieurs à ceux des “Boletos Registrados”, en raison de la responsabilité de contrôle donnée à l'entité bancaire.


Comment profiter au maximum du boleto bancário ?

Actuellement, le "boleto bancário" concerne 30% de toutes les transactions de paiement en ligne. Approximativement, 2 000 millions d'opérations sont réalisées chaque année avec ce document. Il s'agit d'une des méthodes de paiement les plus utilisées au Brésil. Dans un tel contexte, comment profiter au maximum des avantages de ce document fiscal ?

La plateforme EDICOM propose des solutions qui automatisent l'émission du boleto bancário registrado, à partir des données issues du document fiscal d'origine (NF-e, NFS-e, CT-e).

Afin d'éviter les coûts liés à la gestion du recouvrement réalisée par la banque, EDICOM propose ses services pour la transmission sécurisée du boleto directement au débiteur. En effet, les boletos peuvent être publiés sur Business@Mail, un portail sécurisé sur lequel le destinataire peut venir consulter et télécharger les documents après avoir été notifié par email. Ce service de transmission de documents électroniques garantit un contrôle total de l'état de traitement des boletos envoyés, grâce à une traçabilité détaillée des actions réalisées par le récepteur des documents sur le portail.

Plateforme e-Invoicing

Une solution unique permet d'envoyer des factures électroniques dans le monde entier

Consultez les dernières nouvelles

Ressources

La Facture Électronique avec l’Administration Publique en France
Découvrez le projet de dématérialisation fiscale du secteur public en France.