La facture électronique en Uruguay : les nouveautés du format XML

La facture électronique en Uruguay : les nouveautés du format XML

19/12/2018

La facture électronique en Uruguay, nativement connue comme « Comprobante Fiscal Electrónico » (Certificat Fiscal Electronique) se renouvelle et adopte des améliorations de sa structure XML définie par la DGI.

Les changements notoires de cette dernière version sont les suivants :

  • La balise Moyen de Paiement passe d’optionnelle à conditionnelle et donc obligatoire dans certains cas. Concrètement, lorsque sont émis des documents à paiement comptant dont la somme totale est >= à 40000 Ul.
  • Ajout du champ « Indicateur de paiement pour le compte d’un tiers ».
  • Ajout du champ « Indicateur de recouvrement propre »
  • S’ajoutent quelques champs obligatoires pour l’impression.

Caractéristiques de la facture électronique en Uruguay

Après une période d’adoption échelonnée de la facture électronique, 100% des contribuables uruguayens impactés utiliseront ce système en 2019.

Le CFE est obligatoire en envoi et en réception et doit être porteur d’une signature électronique avancée.

L’émetteur doit réaliser une inscription administrative ainsi qu’un processus de certification auprès de la DGI à l’issu desquels il pourra adhérer au système d’émission de CFE. Le contribuable gère ensuite différents CAE (Certificat d’Autorisation d’Emission) avec lesquels il numérote ses factures pour leur déclaration à la DGI. Ce n’est qu’une fois avoir reçu une confirmation de réception de la DGI que la facture pourra être envoyée à son destinataire.

Comment envoyer et recevoir vos Certificat Fiscaux Electroniques ?

Les contribuables autorisés par la DGI doivent sous-traiter les services d’un prestataire de facturation électronique certifié pour émettre les CFE.

La plateforme de Facturation Electronique Internationale d’EDICOM est adaptée aux particularités du système uruguayen, permettant ainsi l’émission des CFE de manière transparente et légale.

D’un côté, pour émettre les CFE, la plateforme s’intègre avec le système de gestion de l’entreprise émettrice, automatisant ainsi l’ensemble du processus : déclaration à la DGI, envoi aux destinataires et archivage des factures. La solution d’EDICOM intègre automatiquement le CAE dans chaque document avant de le déclarer à la DGI. Lorsque la DGI retourne le CFE validé, EDICOM se charge de l’envoyer au destinataire.

De l’autre côté, lors de la réception de CFE, l’intégration avec l’ERP est un point clé pour les contribuables. Elle contribue à l’optimisation et l’amélioration des processus internes de l’entreprise en les rendant plus efficaces. Lorsque EDICOM reçoit une facture, celle-ci est validée avant d’être intégrée à l’ERP du client afin de prévenir des erreurs syntaxiques ou encore l’absence de numéro de commande, etc. Quand le CFE est correct, notre solution l’intègre automatiquement au système de gestion utilisé.

Nouveaux modèles de facturation électronique en 2019 en LATAM

En Amérique Latine, de nombreux pays comme le Guatemala, le Panama ou le Paraguay développent leur système de facturation électronique sur les traces de systèmes avancés déjà existants au Mexique, Brésil ou Chili.

Plateforme e-Invoicing

Une solution unique permet d'envoyer des factures électroniques dans le monde entier

Consultez les dernières nouvelles

Ressources

La Facture Électronique avec l’Administration Publique en France
Découvrez le projet de dématérialisation fiscale du secteur public en France.